Dossiers
ASTA Accueil
Accueil arrow Dossiers arrow Prévention arrow Travail écran
Travail écran


  PLAQUETTE Version imprimable  Suggérer par mail
le 13-08-2007

PLAQUETTE MIEUX VIVRE AVEC VOTRE ECRAN

Image

  Hors travail Version imprimable  Suggérer par mail
le 28-11-2006

Certaines activités, certains gestes, provoquent ou accentuent les mêmes troubles que ceux évoqués ci-dessus avec le travail sur écran
Contre les douleurs articulaires : éviter les mouvements et les charges extrêmes, pratiquer un exercice physique régulièrement, éviter le surpoids
Contre la fatigue visuelle : se protéger les yeux de la lumière du soleil, du vent (sécheresse oculaire), pratiquer les mêmes règles d’alternance avec la télévision, son ordinateur personnel, et toute activité nécessitant une attention visuelle soutenue

  Alterner les taches Version imprimable  Suggérer par mail
le 28-11-2006

Après une longue phase de travail sur écran, un changement d’activité (travail administratif, recherche documentation...) est souhaitable ; il permet, après quelques minutes, d’être prêt à reprendre les tâches de saisie, sans trop de fatigue, à un bon rythme, sans accumuler les erreurs, bref avec de bonnes performances.
Lorsque la tâche de travail est principalement axée sur l’informatique, de courts arrêts de fixation de l’écran sont aussi efficaces : se lever de son siège quelques minutes (5 par exemple), porter un courrier, faire une photocopie, chercher des liasses de dossiers à saisir, boire un verre d’eau, s’étirer discrètement, porter son regard au loin pendant 20 à 30 secondes, etc...
L’essentiel est de faire alterner régulièrement les phases de travail sur écran avec ces courtes phases ou d’autres tâches de travail, pour limiter la fatigue articulaire ou visuelle

  L'éclairage Version imprimable  Suggérer par mail
le 28-11-2006

Il vaut mieux éviter les reflets dans l’écran : fenêtres, luminaires, sont au mieux sur les côtés de l’opérateur, lui-même préférentiellement installé à distance des ouvertures de jour
Les filtres antireflet ne sont à utiliser qu’en cas d’impossibilité d’autres aménagements ; ils génèrent en effet une diminution du contraste et gênent la lecture
Il est ainsi préférable d’utiliser des stores, de changer la position de l’écran pour que le regard soit perpendiculaire aux sources lumineuses, d'utiliser une source de lumière indirecte (lampadaires halogènes), individuelle (lampe de bureau), ou collective moderne (rampes de néons équipées de grilles de défilement efficaces)
Les facteurs d’éblouissement sont à éviter (par exemple fenêtre ou source lumineuse dans le champ de vision de l’agent)
Les couleurs de fond d’écran ne doivent pas être choisies trop vives, mais au contraire, plutôt pastels

  La position de travail Version imprimable  Suggérer par mail
le 28-11-2006
Les yeux sont à hauteur du haut de l’écran ou au-dessus, pour éviter une trop grande courbure du cou
Les bras et les avant-bras forment un angle droit
Les pieds reposent sur le sol ou sur un repose-pied pour éviter de cambrer le bas du dos
L’utilisateur est assis au fond du siège (pas sur son rebord) ; utilisation du dossier comme soutien lombaire
La souris est proche du clavier et du corps
Le bassin, le rachis et la tête forment un axe rectiligne, avec le clavier et l'écran
Un ordinateur et un téléphone ne doivent être utilisés conjointement qu'en évitant de coincer le combiné entre l'épaule et l'oreille (risques de douleurs du cou et des épaules) ; utilisation de casque téléphonique adapté, ou de haut-parleur, ou combiné tenu d'une main.