Toxicologie
le 29-08-2007

Image

 

Qu'est-ce que la toxicologie ?

La toxicologie est depuis longtemps reconnue comme étant la science des poisons.
Elle étudie les effets nocifs des substances chimiques sur les organismes vivants.
Elle fait appel à une multitude de connaissances scientifiques et s'intéresse à plusieurs secteurs de l'activité humaine : l'agriculture, l'alimentation, l'industrie pharmaceutique, l'environnement, les milieux de travail, etc.

Qu'est-ce qu'un poison ou un toxique ?

Un poison, ou toxique, est une substance capable de perturber le fonctionnement normal d'un organisme vivant.
Il peut être de source naturelle (ex. : poussières, pollen) ou artificielle (ex. : urée-formaldéhyde), ou de nature chimique (ex. : acétone) ou biologique (ex. : aflatoxines, anthrax).
Les produits chimiques font partie intégrante de notre vie.
Le développement scientifique et technologique s'accompagne de leur augmentation importante, tant en diversité qu'en quantité et, par conséquent, de l'augmentation du nombre de personnes qui y sont exposées. Ils se trouvent partout dans l'air que nous respirons, dans nos aliments, nos médicaments, nos cosmétiques, etc. et nous y sommes fréquemment exposés dans nos loisirs, dans notre milieu de travail, etc. (tableau 1).

Liste de quelques produits utilisés au cours de certaines activités :

- Agriculture :
 - Fongicides (Chlorothalonil, captane)
 - Herbicides (Cyanasine, 2,4-D, dazomet, mécoprop, trifluraline)
 - Insecticides (Diazinon, diméthoate, malathion, pyrèthre)
 
- Fabrication de chaussures :
 - Colles (Acétone, dichlorométhane, heptane, hexane, méthyléthylcétone, toluène)
 - Nettoyeurs (Acide acétique, solvant Stoddard)
 
- Entretien et réparation de carrosseries automobiles :
 - Mastic à carrosserie (Styrène)
 - Pigments (Oxyde de zinc, oxyde d'aluminium)
 - Plastifiants (Isocyanates)
 - Solvants (Méthyl isobutyl cétone, acétate d'éthyle, toluène)
 
- Entretien ménager :
 - Antiodorants (Alcool éthylique, ortho-phénylphénol)
  - Décapants pour planchers (Hydroxyde de sodium, métasilicate de sodium, éther monométhylique de l'éthylène glycol)
  - Détergents liquides (Alcool isopropylique, alcool méthylique, hydroxyde d'ammonium)
  - Détergents solides (Hydroxyde de sodium, tripolyphosphate de sodium)
  - Lave-vitres (Alcool isopropylique)
  - Nettoyeurs, dégraisseurs (Métasilicate de sodium, phosphate de sodium tribasique)
 
- Imprimerie :
 - Solvants (Acétone, toluène, xylène)
 
- Fabrication et utilisation de peintures :
 - Pigments (Chromate de plomb, jaune de zinc, noir de carbone)
  - Polymères, résines (Isocyanurate de triglycidyle (TGIC), polymère d'épichlorohydrine et de bisphénol A)
  - Solvants (Acétate d'éthyle, alcool butylique, solvant stoddard, toluène, xylène)
 
- Service des incendies :
 - Matériaux de construction (Amiante, fibre de verre, laine de verre)
  - Produits de combustion (Dioxyde de carbone, monoxyde de carbone, oxydes d'azote)
  - Produits de décomposition (Acétaldéhyde, cyanure d'hydrogène, formaldéhyde, fumée)
 
- Soins de santé :
 - Désinfectants (Formaldéhyde, glutaraldéhyde, chlorure de benzalkonium, peroxyde d'hydrogène)
  - Anesthésiques volatiles (Isoflurane, protoxyde d'azote )
  - Médicaments pour inhalothérapie (Dipropionate de béclométhazone, sulfate de salbutamol)
 
- Soudure :
   - Fumées (Oxydes de fer, oxydes de zinc, oxydes de manganèse)
  - Gaz (Monoxyde de carbone, oxydes d'azote, ozone, phosgène, phosphine)

Comment peut-on être exposé à un toxique ?

L'organisme doit être exposé à un produit toxique pour qu'un effet nocif se manifeste.
Dans ce cas, le produit peut agir au point de contact ou pénétrer dans l'organisme.
Certains produits agissent pendant leur contact avec la surface exposée, soit la peau et les yeux, par exemple les acides qui causent des brûlures chimiques graves.
D'autres doivent pénétrer dans l'organisme pour provoquer des effets nuisibles.
Les principales façons de les absorber sont l'inhalation, l'absorption par la peau et l'ingestion.

Nous savons que nous sommes entourés de produits chimiques, mais leur seule présence dans notre environnement ne signifie pas nécessairement qu’ils constituent un danger.
Pour qu’un effet toxique survienne, il faut :
- qu’il y ait une exposition à un produit;
- qu’il pénètre dans l’organisme, sauf s’il exerce une toxicité locale;
- qu’il s’y trouve en quantité suffisante;
- qu’il y soit présent pendant une certaine durée; et
- qu’il y exerce une activité biologique.
Le danger est là, mais le degré de risque peut être plus ou moins important selon les circonstances.

Trois solutions sont possibles pour réduire l’exposition :

- remplacer le produit par un autre qui n’est pas toxique, une solution souhaitable, mais pas toujours possible;
- réduire l’exposition par l’élimination à la source du danger, par exemple en utilisant une ventilation locale ou générale; ou
- utiliser un équipement de protection individuelle : appareils respiratoires, gants, chaussures et lunettes de sécurité.
Diminuer l’exposition ne suffit pas à enrayer totalement les risques toxiques.
Il est très important de détecter et d’analyser le produit utilisé ainsi que de disposer des moyens techniques permettant d’en réduire l’émission.
Il s’agit d’un processus parfois complexe pouvant requérir la contribution de plusieurs intervenants.

La Loi sur la santé et la sécurité du travail prévoit des droits et des obligations pour le travailleur et pour l’employeur (L.R.Q., c. S-2.1).
Le travailleur a droit à des conditions de travail qui respectent sa santé, sa sécurité et son intégrité physique.
L’employeur doit prendre les mesures nécessaires pour protéger la santé et assurer la sécurité et l’intégrité physique du travailleur.

Lisez attentivement les étiquettes sur les contenants et consultez les fiches signalétiques des produits utilisés ; et informez-vous auprès de vos fournisseurs.